conakrytime

Antony Blinken au Proche-Orient pour consolider la trêve entre Israël et le Hamas

AFRIQUE & MONDE  /  25 May 2021

Quatre jours après l’entrée en vigueur d’un cessez-le-feu entre Israël et les groupes armés palestiniens, le chef de la diplomatie américaine est arrivé à Tel-Aviv, ce mardi 25 mai. Il entame une tournée au Proche-Orient qui l’emmènera également dans les Territoires palestiniens, en Egypte et en Jordanie. Une première tournée régionale pour le nouveau secrétaire d’État américain dictée par l’urgence : Antony Blinken vient veiller à la consolidation du cessez-le-feu conclu la semaine dernière.

PUBLICITÉ
Avec notre envoyé spécial à Tel-Aviv, Guilhem Delteil

« Le plus important est que ce cessez-le-feu tienne », confiait ce lundi un haut responsable du Département d’État. C’est là l’objectif premier de cette visite et pour cela, le chef de la diplomatie américaine va se rendre chez tous les acteurs impliqués dans cette trêve, à l’exception du Hamas, le mouvement au pouvoir à Gaza considéré comme terroriste par les États-Unis.

Son message devrait être double. D’un côté, Antony Blinken va réaffirmer « l’engagement ferme » des États-Unis pour la sécurité d’Israël rappelé ce lundi par le président Joe Biden. Et de l’autre, il va évoquer les besoins pour la reconstruction de Gaza et l’acheminement dans cette enclave palestinienne d’une aide internationale par le biais de l’ONU et de l’Autorité palestinienne pour qu’elle bénéficie « au peuple palestinien » et non au Hamas, souligne Washington.

â–º À lire aussi : Gaza: après les bombardements, les familles dans les écoles de l'agence de l'ONU pour les réfugiés

Solution à deux États
Mais pour cette première tournée régionale, Antony Blinken devrait aussi marquer un rééquilibrage de la position américaine. Alors que l’administration Trump avait adopté une position très favorable à Israël, le nouveau secrétaire d’État américain va, lui, réaffirmer son attachement à la solution à deux États.

Au cours de cette visite, il espère « parvenir à des avancées tangibles » pour promouvoir « la liberté, la sécurité et la prospérité » des deux parties. Et pour cela, Antony Blinken aura « des conversations franches et importantes », prévient le Département d’État.

â–º À lire également : Paris met en garde contre un « risque d'apartheid » en Israël

Avec RFI