conakrytime

Biélorussie: l'opposant arrêté Roman Protassevitch apparaît dans une vidéo

AFRIQUE & MONDE  /  25 May 2021

Après le spectaculaire détournement d'un avion civil, dimanche 23 mai, par les autorités biélorusses et l'interpellation de l'opposant Roman Protassevitch, le militant et journaliste est apparu ce lundi dans une courte vidéo diffusée à la télévision publique. Des rumeurs sur son état de santé commençaient à circuler, faisant état de problèmes cardiaques et d'hospitalisation dans un état critique. Les autorités de Minsk ont diffusé cette vidéo pour démentir ces informations.

PUBLICITÉ
La vidéo ne dure que vingt-sept secondes. Roman Protassevitch est assis à une table, face caméra. Il a l'air fatigué, agite ses mains croisées, tandis qu'un paquet de cigarettes et une boîte d'allumettes sont posés sur la table. La voix est grave.

« Bonjour, je m'appelle Roman Protassevitch. Hier, j'ai été arrêté par le ministère de l'Intérieur à l'aéroport national et je me trouve actuellement à la maison d'arrêt numéro 1 à Minsk. Je n'ai aucun problème de santé, aucun problème cardiaque ni avec une autre partie de mon corps. Le personnel se comporte avec moi de façon tout à fait adéquate et en respectant la loi. Je continue à collaborer avec les enquêteurs et je suis passé aux aveux concernant l'organisation de troubles massifs. »

â–º À lire aussi : Avion intercepté par la Biélorussie: l’Union européenne voit rouge

Peine de mort
Selon Svetlana Tikhanovskaïa, la figure de l'opposition en exil, ces aveux ont été obtenus sous la contrainte. D'autres opposants ont fait remarquer que Roman Protassevitch portait des traces sur le front et la joue, ce qui laisserait présager de possibles mauvais traitements lors de son arrestation et durant sa détention.

Placé sur une liste d'individus impliqués dans des activités terroristes, l'opposant encourt la peine de mort.

Ania Nowak, journaliste à Minsk : «Une peur s'est répandue dans toute la population»

Jelena Tomic

â–º À écouter : Vol Ryanair intercepté : «C’est le signe d’une grande fébrilité» de la Biélorussie

Avec RFI