conakrytime

La Guinée mène en Chine une opération de charme devant les investisseurs

ACTIONS DU GOUVERNEMENT GUINÉEN  /  23 May 2019

Le Directeur Général du Centre de Promotion et de Développement Miniers (CPDM), aura réussi sa mission : vendre la destination Guinée aux investisseurs miniers, lors du 10ème sommet sur l’aluminium à Zengzhou, en Chine, du 16 au 17 mai 2019.

Mohamed Lamine Sy Savané a présenté aux investisseurs venus des coins du monde, les potentialités et les progrès enregistrés dans le secteur minier guinéen. Coup sur coup, il a abordé le code minier dans ce qu’il a d’attractif, mais aussi la quantité et la qualité de nos minerais. Ainsi, devant une brochette d’investisseurs curieux et intéressés, le Directeur Général du CPDM a campé les acquis considérables engrangés depuis 2011 par le Président de la République. Cela va du climat et l’environnement des affaires à l’instauration d’une relation de confiance et de transparence entre l’État et les investisseurs.

« Tous les contrats sont publiés en ligne. Ce qui nous a valu notre admission à l’Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives ITIE. Le cadastre minier est assaini », a-t-il déclaré. Selon Mohamed Lamine Sy Savané, ces réformes ont créé des opportunités d’investissement. « Il y a d’importantes sociétés minières en Guinée grâce aux réformes. Il y a sept (7) milliards de dollars d’investissement dont 3 milliards sont en cours d’exécution ». Des investissements qui ont surtout permis la promotion du potentiel bauxitique, à la fois pour son exploitation et sa transformation en alumine.

« Toutes les conditions sont créées pour inciter les investisseurs et garantir leur investissement », a assuré le Directeur Général du CPDM.

Dans la foulée, Mohamed Lamine Sy Savané a mis l’accent sur les infrastructures qu’il a déclinées sur la base des trois corridors miniers du pays : central – nord-ouest et sud-est. Sans oublier, bien sûr, les opportunités qu’offrent les infrastructures portuaires. « Cinq projets d’aluminium avant 2011, et aujourd’hui il y en a 9. Tout cela signifie des progrès réalisés dans le secteur minier en peu de temps », a-t-il insisté.

Pour terminer, le Directeur Général du Centre de Promotion et de Développement Miniers (CPDM), a, avec force arguments, exhorté et encouragé les investisseurs miniers à parier sur la Guinée.

Service-Communication du Ministère des Mines et de la Géologie.