conakrytime

MIC : L’AMBASSADEUR DE FRANCE EN GUINEE CHEZ LE MINISTRE DE L’INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION POUR PARLER DE COOPERATION

ACTIONS DU GOUVERNEMENT GUINÉEN  /  4 Apr 2019

Le ministre Amara Somparé a reçu en audience ce mercredi, 03 Avril 2019 l’ambassadeur de la France en Guinée accompagné du Conseiller Politique Presse et Communication de l’Ambassade Jean-François Robert et du Conseiller de coopération et d’action culturelle, Directeur de l’Institut Français de Guinée Mr Laurent Barbot.

Au menu de la rencontre, la formation des médias dans le traitement de l’information, les possibles échanges et partenariats avec l’Institut National de l’Audiovisuel de France et celui de la Guinée et la signature prochaine d’un protocole entre l’Agence Guinéenne de Presse et l’Agence Française de Presse.

Aux termes d’un entretien de trois quart d’heures, les deux personnalités se sont réjouies de la qualité des échanges portant sur les réformes engagées au sein du ministère de l’information et de la communication, notamment les projets audiovisuels, la création d’un Institut National de l’Audiovisuel.

De son côté, SE.M Jean Marc GROSGURIN s’est engagé à apporter le soutien de la France à la Guinée dans son programme de réforme du secteur de l’information et de la communication.

« C’est important pour nous d’examiner le partenariat potentiel qui pourrait avoir entre la Guinée et la France dans ce domaine qui est important. Nous avons échangé sur les options possibles, sur aussi tous ce qui peut concourir à la professionnalisation des journalistes et l’aider dans les questions des formations des journalistes et l’institut national de l’audiovisuel aussi puisse que à priori on a un partenariat qui devrait être signé prochainement avec l’Institut National de l’Audiovisuel en France », précise SEM Jean Marc GROSGURIN.

Pour sa part le Ministre de l’Information et de la Communication a salué la qualité des relations qui existe entre la Guinée et la France depuis l’indépendance.

« La France est un pays ami et même frère à la Guinée. Nous entretenons avec ce pays des relations très étroites. Il était normal pour moi dans la série de rencontres que j’entretiens depuis mon arrivée à la tête de ce département de recevoir M. l’ambassadeur de France en Guinée qui a fait l’honneur d’accepter mon invitation et qu’ensemble nous évoquions les différents axes de coopération potentielle entre mon département et les différents services au niveau de la coopération française » indique M. Somparé.

Depuis quelques mois, un décret du président de la République a créé un Institut National de l’Audiovisuel en Guinée. Au cours de cette rencontre, le diplomate français et le ministre de l’information et de la communication ont longuement parlé d’appui pour ce nouvel institut et de renforcement de capacité des journalistes guinéens.

« Il a été notamment question d’une assistance potentielle de l’institut national de l’audiovisuel français pour l’opérationnalisation de l’INA que nous avons créée en Guinée récemment. Nous avons aussi évoqué les possibilités d’assistance du service de coopération de l’ambassade de France pour organiser des formations non seulement pour le personnel de l’INA guinéen mais aussi pour les journalistes guinéens dans le cadre du renforcement de leur capacité, ce dans le cadre de la politique de sensibilisation que nous allons démarrer en prévisions des différentes échéances électorales qui pointent à l’horizon».

Le partenariat entre l’Agence Guinéenne de Presse et l’Agence de France Presse n’est pas resté en marge de cette audience.

« Nous avons aussi parlé du rétablissement des relations entre l’Agence Guinéenne de Presse et l’Agence de France Presse, qui établit des dépêches internationales qui pourraient être traitée par l’AGP, » a conclu M. le Ministre Amara SOMPARE.