conakrytime

Vers le retour des flammes dans les rues des quartiers sauvages de Conakry/ Le partenariat de Condé et Dalein (Lapin et Carpe) a coulé

LES PLUS POPULAIRES  /  10 Jan 2017

Extrait d'une déclaration du chef de file de l'opposition guinéenne, Cellou Dalein Diallo, sur une radio privée de Conakry, lundi 09 janvier 2017 :

« (...)

C’était ce seul amendement qui était prévu dans le code électoral. Le code électoral pouvait maintenant passer en inter commission et à la plénière. C’est en ce moment que Damaro a proposé qu’on supprime dans le code électoral les listes indépendantes.

On a dit non. En Guinée, c’est seulement dans les élections communales que les listes indépendantes sont autorisées. Les supprimer c’est porter préjudice à notre démocratie. Finalement, Damaro a renoncé à cela.

Après, il a introduit un nouvel amendement qui disait que maintenant il faut le scrutin majoritaire. On dit que ce n’est pas démocratique, si le peuple te donne trois sièges il faut mieux pour ton parti, pour ta liste, les occuper.

On va maintenir le scrutin proportionnel c’est-à-dire que chaque parti a un certain nombre de conseillers que le suffrage universel lui aura donné et ceux-ci constituent les conseillers de quartier et élisent l’exécutif du quartier. C’est au tour de cette question qu’il n’y a pas eu entente.

Damaro a dit non que c’est ça où le code ne sera pas voté. Après, il a voulu atténuer en disant même si les autres participent, le parti qui va arriver en tête on va lui octroyer d’office 50 sièges plus 1. On a dit que ne ce n’est pas juste.

En outre, on a répondu qu’on avait pas discuté de ça au dialogue, si cela constitue un problème pour vous, il fallait le poser au dialogue pour qu’on le discute comme on l’a fait pour les élections locales. Ça n’a pas été le cas, donc on a refusé. Il dit donc si vous n’acceptez pas, on ne votera pas le code.

C’est ainsi qu’ils ont retiré illégalement le code du circuit il n’a pas été présenté au voté à la plénière. Donc, vu l’évolution de la situation, les élections communales n’auront pas lieu en février.

(...) »


Souleymane Diallo pour Conakrytime.com