conakrytime

« Laurent Gbagbo a de grands projets pour la Côte d’Ivoire » : rencontre avec Damana Pickass, vice-président du FPI

GUINÉE  /  18 Jul 2021

Rentré d’exil en avril 2021, Damana Pickass est un proche de Laurent Gbagbo. Pour lui, c’est une certitude : l’ancien président continuera de jouer un rôle politique.

Il y a dix ans, les images de Pickass arrachant les résultats provisoires du second tour de la présidentielle des mains du porte-­parole de la Commission électorale indépendante, Yacouba Bamba, avaient fait le tour du monde. C’était avant l’arrestation de Laurent Gbagbo, son transfèrement à la CPI, et la fuite de Pickass vers le Ghana, obligé de se déguiser lors de son voyage pour éviter de se faire lui aussi arrêter.

Une décennie après, Pickass assure vouloir tourner cette page, et se pose volontiers en rassembleur. Surtout, il le revendique avec force : ni les années écoulées ni la distance n’ont affecté les relations qu’il entretient avec l’ancien président ivoirien. Au contraire, Damana Pickass fait, encore et toujours, partie des fidèles parmi les fidèles de Laurent Gbagbo, avec lequel il a si intimement lié soin propre destin.

Le rêve du retour
Le 31 mars dernier, lorsque l’ancien président est définitivement acquitté par la CPI, pour Damana Pickass aussi, les choses se précisent. Les négociations entre le Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés, les autorités ghanéennes et le gouvernement ivoirien parviennent à un accord. À Abidjan, le président Alassane Ouattara a décidé de lancer un processus de réconciliation nationale. Des amnisties sont annoncées et le retour des exilés facilité. Damana Pickass est de ceux-là. Le 30 avril, il atterrit à l’aéroport Félix-Houphouët-Boigny. Il n’a alors qu’une seule idée en tête : préparer un accueil grandiose pour le retour de Gbagbo, le 17 juin.

Lire la suite avec JA