conakrytime

Guinée / Un Journaliste séquestré par le chef de la Police pour avoir filmé ses armes dans la répression d'une manifestation

GUINÉE  /  21 Jan 2020

Le journaliste Ibrahima Diakité, chef des programmes de la station de radio rurale de Dinguiraye a été brièvement interpellé ce mardi 21 janvier 2020 par le responsable du camp militaire.

Notre confrère qui était sur le terrain à Dinguiraye pour constater les échauffourées qui ont éclaté à l’occasion de l’appel du FNDC à la résistance, raconte sa mésaventure :

« J’étais sur le terrain où il y avait un affrontement entre les manifestants et les forces de l’ordre. Arrivé auprès de la station Total où des pneus brûlaient, j’ai pris des images. Et là, le colonel du camp y était avec certains de ses agents. Craignant si je les ai pas pris en images avec leurs armes, ils m’ont appelé et m’ont demandé les images que j’ai prises. Je les ai montrées. Après avoir fouillé mon appareil, Samoura qui est un gendarme, n’ayant pas trouvé d’images compromettantes, ma restitué l’appareil et m’a demandé de partir. Mais, le Colonel du camp a refusé. Il m’a dit je vais rester avec eux dans leur pick-up toute la journée. Après le tour de la ville et le camp militaire où nous avons passé beaucoup de temps, ils m’ont conduit chez le préfet puis déposé chez le juge. Celui-ci a fini par me mettre provisoirement à la disposition de mon directeur (le chef de la station de la radio rurale)… », a relaté Ibrahima Diakité, chef des programmes à la radio rurale de Dinguiraye.

Avec Mosaique Guinée