conakrytime

Kalifa Gassama Diaby demande à Alpha Condé de respecter sa parole d'honneur et de renoncer à son illégal 3ème mandat

GUINÉE  /  18 Jan 2020

3èm mandat : Kalifa Gassama Diaby rappelle qu’Alpha Condé a donné sa parole d’honneur aux guinéens sur deux mandats

L’ancien ministre guinéen de l’unité nationale et de la citoyenneté, qui était l’invité de l’émission les ‘’Grandes Gueules’’, d’espace FM, vendredi, est revenu sur la question fâcheuse de nouvelle constitution et de 3è mandat possible pour le président Alpha Condé.

A propos d’un éventuel 3èm mandat pour l’actuel Chef de l’Etat, Kalifa Gassama Diaby, a rappelé que le président Alpha Condé, a donné moralement sa parole aux guinéens sur deux mandats non renouvelables et qu’il se doit aujourd’hui de respecter cette parole d’honneur, cet engagement républicain.

« Quand on donne sa parole, on la respecte. (…) Si le Chef de l’Etat actuel le fait, plus personne dans ce pays n’empêchera quelqu’un demain de changer perpétuellement de constitution, pour rester au pouvoir », a-t-il soutenu.

Pour lui, l’argument qui veut que, parce qu’il y a eu changement de constitution précédemment en Guinée, cela devrait être possible aujourd’hui, ne tient pas la route.

« Ce n’est pas un argument valable de dire puisqu’on l’a fait hier, on doit le faire aujourd’hui. Et aujourd’hui, si on le fait, l’espérance démocratique de ce pays en est foutue pour très longtemps. Ceux qui viendront après lui (Alpha Condé, ndlr), trouveront toujours eux aussi une raison pour s’éterniser au pouvoir. Je crois que le plus grand service qu’il (Alpha Condé, ndlr) puisse rendre à ce pays, s’il tient absolument à son processus référendaire, c’est de rassurer le pays, les différents acteurs sociopolitiques, de son attachement à ses projets de réformes des institutions, du pays et de son engagement ferme à s’arrêter à ces deux mandats et à ne pas se représenter », a lancé l’ancien ministre au ton libre.

Crise politique en Guinée : « la seule personne qui peut mettre fin à ce débat, c’est le président » (Gassama Diaby)

L’ancien ministre de l’unité nationale et de la citoyenneté, était dans l’émission les « Grandes Gueules », de la radio Espace Fm pour évoquer la situation politique de la Guinée.

Pour Kalifa Gassama Diaby, ce n’est que le président Alpha Condé qui peut mettre fin à la crise politique que traverse le pays.

« La seule personne qui peut mettre fin à ce débat, c’est le président lui-même. On ne fait pas peur à un chef d’Etat, mais il est extrêmement important de voir la gravité de la crise (…). Donc, évidemment cela dépend du président de la république », a dit Kalifa Gassama Diaby.

Pour terminer, l’ancien ministre a indiqué que politiquement et juridiquement, on peut discuter d’un référendum, mais pas celui d’un troisième mandat qui est « non négociable » démocratiquement.

Avec Mosaique Guinée