conakrytime

Football : le 18 Décembre, date anniversaire historique pour la Guinée (Par Ibrahima Diallo)

GUINÉE  /  18 Dec 2019

Pendant que le Hafia rentrait dans l’histoire du football Africain en réalisant le premier triplé continental de ce qui était alors la coupe d’Afrique des clubs champions, s’adjugeait à jamais la coupe Kouamé Khruma.

L’occasion fut alors belle et le moment opportun pour Ahmed SEKOU Touré le premier Président de la République de Guinée de rompre en grande pompe l’isolement de son pays avec la Côte d’Ivoire et le Sénégal.

Lors d’une géante manifestation célébrée au stade du 28 Septembre, le Président Guinéen exhortera la Jeunesse guinéenne à rétablir le pont de l’amitié et de la fraternité avec les jeunesses sœurs de Côte d’Ivoire et du Sénégal. Il intimera au Secrétaire Général de la JRDA de l’époque Ousmane Kaba de conduire le lendemain une délégation de la jeunesse révolutionnaire de Guinée en Côte d’Ivoire puis au Sénégal afin de rencontrer les jeunesses de ces deux pays frères et amis pour la relance des relations d’amitié et fraternité qui n’aurait jamais dû être rompue entre ces trois Pays.

Le même jour les portes des prisons seront ouvertes notamment le tristement célèbre Camp Boiro.

Beaucoup de détenus politique ayant survécu seront libéré. parmi eux un des anciens Gouverneurs de Kissidougou et Labé SEKOU Fofana oncle Maternel d’Antonio SOUARE actuel Président de la Fédération Guinéenne de football, El Hadj Mamoudou Fofana premier Tresorier du PDG- RDA qui figurait parmi les plus riches Guinéens de son époque et qui avait d’ailleurs été l’intermédiaire entre le Président Ahmed Sékou Touré et les autochtones Baga pour l’achat de son domaine présidentiel où furent bâti les cases de belle vue.

Alassane Diop, ancien Ministre de Sékou Touré et Jean Faragué Tounkara, qui dans un écrit qu’il avait publié, avait reconnu avoir fait partie d’une conspiration contre Sékou Touré et son système.

Cette consécration du Hafia avait finalement été exploité par le dure régime du PDG qui en profitera pour lâcher du lest, être moins regardant dans les échanges commerciaux entre les Pays limitrophes et favoriser une circulation plus libre entre les différents États dont le point culminant le sommet de Monrovia en 1978 entre les Présidents SENGHOR, Houphouët Boigny, Sékou Touré chez le Libérien Tolbert.

Après cette rencontre ce sera alors l’heure de la détente. Détente dont le Gambien Daouda DIAWARA sera aussi l’un des artisans pour le maintien de l’unité ainsi retrouvée.

L’auteur de cet article Ibrahima Diallo journaliste/ Écrivain consultant indépendant également né en ce 18 Décembre doit être doublement fier de cette date historique qui l’a vu venir au monde en terre Africaine de Côte d’Ivoire où était installée sa famille.

A cet égard c’est le lieu de rappeler que l’Afrique est une et indivisible et que les frontières légué par la colonisation n’était qu’un artifice de la théorie du « diviser pour régner »

Ce que les pères fondateurs de l’union Africaine comprendront très tôt. Aujourd’hui avec l’Union Africaine le continent est en marche, l’Afrique a retrouvé ses marques. Malgré les vicissitudes de l’histoire cette marche en avant, ne s’arrêtera plus jamais pour le bon devenir du continent qui ira toujours plus haut pour le bien-être de ses populations dans le cadre de la conquête de l’universel.

Par Ibrahima Diallo,

Journaliste -Ecrivain