conakrytime

Pour fuir les responsabilités de sa très mauvaise gestion, Alpha Condé déclare « Si la Guinée a été mal gérée, on ne peut pas rendre Lansana Conté responsable »

GUINÉE  /  18 Dec 2019

Le ministère de la citoyenneté et de l’unité nationale a lancé la quatrième édition de la semaine nationale de la citoyenneté et de la paix (SENACIP), ce mardi 17 décembre 2019, dans la salle des fêtes de l’université Gamal Abdel Nasser de Conakry.

C’était sous la présidence d’honneur du Chef de l’Etat, en présence des membres du gouvernement, du gouverneur de la ville de Conakry, des acteurs de la société civile ainsi que des étudiants de ladite institution universitaire.

Cette quatrième édition est placée sous le thème: Voter : ‘’Droit et devoir des citoyens, User de vos droits, faites vos devoirs’’.

Sept jours durant, cadres du département de la citoyenneté et de l’unité nationale, acteurs de la société civile et autres citoyens vont à travers des conférences-débats, les synergies des radios publiques et privées, la pratique citoyenne, éduquer et sensibiliser les populations guinéennes autour de la nécessité du vote et la connaissance de l’exercice des droits et des devoirs en Guinée.

A la faveur de la cérémonie de lancement de la SENACIP, le ministre de la citoyenneté et de l’unité nationale, au nom des cadres de son département a focalisé son discours sur la pertinence du thème de cette année.

« la Guinée s’avance vers des rendez-vous majeurs en 2020, en prévision de ces échéances politiques, mon département suivant les directives du premier ministre chef du gouvernement a cru devoir mettre l’accent sur les droits et devoirs qui se rattachent à l’exercice du vote qui est un droit constitutionnel, une expression et un pouvoir dont disposent les citoyens pour exprimer leur aspiration. Le thème de cette année se veut pédagogique et de sensibilisation citoyenne face à nos passion habituels… Nous devons faire preuve de responsabilité avant, pendant et après les élections », a indiqué Mamadou Taran Diallo.

Une équipe de 5642 personnes composées des cadres dudit département, d’activistes de la société civile, d’administrateurs territoriaux, d’hommes et de femmes épris de paix et de justice sera, durant la semaine nationale déployée à travers le pays pour davantage sensibiliser et éduquer les populations sur la pertinence du thème de cette année.

Présidant la cérémonie de lancement de cette quatrième édition de la SENACIP, le chef de l’État dans sa communication, a rappelé les exploits des deux précédents régimes qui ont résisté face aux colonisateurs.

Il a également invité les citoyens guinéens à apprendre à connaître la vraie histoire de la Guinée.

« Si vous êtes éclairés, on ne peut pas vous tromper, vous imposer une dictature. Apprenez l’histoire du pays, apprenez comment le pays était géré. Le président Lansana disait : moi, je ne sais pas. Je suis un militaire, vous les technocrates, faites ce qui est bon pour le pays. Moi je m’occupe de l’armée et de la protection des frontières. Donc, on ne peut pas rendre le président Lansana Conté responsable si la Guinée a été mal gérée. Il a laissé tous les pouvoirs, lui, il s’occupait de l’armée et faire en sorte que nos frontières ne soient pas attaquées », a-t-il expliqué avant de lancer officiellement la quatrième édition de la SENACIP.

Avec Mosaique Guinée