conakrytime

Des anciens Présidents du Bénin et du Nigéria en Guinée : des précisions inutiles et polémistes des autorités

GUINÉE  /  16 Dec 2019

La visite de Goodlock Jonathan et Nicéphore Soglo, respectivement anciens présidents du Nigeria et du Bénin, continue de faire tilt. La nouvelle s’impose encore à l’actualité, après une semaine, la précédente de leur séjour, pendant laquelle, elle a été abondamment évoquée dans l’opinion.

Paradoxalement, et contre toute attente, c’est à la télévision nationale, que la nouvelle refait surface sous un angle tout particulier. On apprendra à travers ce média « d’État », que les visiteurs d’Alpha Condé, se sont excusés à Sèkhoutoureyah.

Pire, qu’ils auraient même affirmés être manipulés par le NDI. Ce qui est totalement en contradiction aux propos qu’ils ont tenus plus tard, en conférence de presse, après être reçus en audience par le chef de l’Etat.

L’opinion découvrira à cet effet, l’agacement qui a été celui du Président de la République, de voir la mission commandée par le NDI et la fondation Kofi Annan pour la paix, se dérouler dans son pays.


A rappeler, que c’était une mission d’évaluation des préparatifs des élections législatives prévues le 16 février 2020.

Le clou, de l’agitation au sommet de l’État, a été la confirmation de cette nouvelle polémique, par le directeur du protocole d’État, Seinkoun Kaba, chez nos confrères d’africaguinee.com.

Dans ce média, le plus proche collaborateur du Président, précisera que son patron dira à ses hôtes, qu’il ferait mieux de balayer devant leurs portes avant d’aller prôner la bonne démocratie ailleurs.

A l’instant, Alpha aurait alors oublié si ces propos sont de lui, qu’il est médiateur ailleurs, pendant que les rues grouillent d’opposants presque toutes les semaines, contre le projet de changement de la constitution.

À la place de la présidence, une réaction éloquente et courtoise du gouvernement était plutôt préférable pour rappeler, aux présidents et aux ONG qui les ont mandatés, les principes en la matière. Mais hélas…

Et finalement, le NDI et ses Présidents missionnaires, dont la réputation sont mises en cause par des communications entretenues par le sommet de l’Etat, ne se résigneront pas. Sûrement, ils se saigneront, pour laver l’affront.

Avec Mosaique Guinée