conakrytime

Armée / Kissidougou / De nombreux militaires formés et abandonnés sans matricules, menacent

GUINÉE  /  16 Dec 2019

Ils sont au total 1669 soldats recrutés en 2009, formés au Centre d’Instruction, d’Infanterie et de Recyclage de Kissidougou (CIIRK) et abandonnés à eux-mêmes, sans matricules.

Après plusieurs démarches menées et courriers déposés auprès des autorités civiles et militaires, « sans réponse », soutiennent-ils, ces militaires, dans une déclaration rendue publique, ce dimanche 15 décembre 2019 à Conakry, ont menacé de descendre dans la rue pour se faire entendre.

« Nous, les 1669 soldats du Centre d’Instruction, d’Infanterie et de Recyclage de Kissidougou (CIIRK), informons les autorités que nous sommes prêts à descendre sur le terrain pour nous faire entendre, afin que nous rentrions en possession de nos droits (immatriculation) », a lu Sena Doré, leur porte-parole.

Ils demandent donc au président de la République, au ministre de la Défense nationale ainsi qu’aux chefs d’Etats-majors et aux autres responsables civils, de prêter attention à leur cause.

« Nous avons observé la discipline depuis près de dix ans. Par conséquent, nous, les 1669 soldats, sommes tous à Conakry, et seront sur le terrain face à nos frères militaires afin d’obtenir nos droits dans les prochains jours », ont-ils menacé.

Avec Mosaique Guinée