conakrytime

En Guinée, une nouvelle Loi permet de radier un citoyen sur la liste électorale après l'enrôlement (Avocat)

GUINÉE  /  2 Dec 2019

Face au tollé suscité par les nombreuses photos de mineurs qui inondent les réseaux sociaux, en train de se faire enrôler, l’ancien bâtonnier, comme à son habitude, a jugé nécessaire d’apporter quelques précisions sur les dispositions légales en la matière.

Me Mohamed Traoré a rappelé que la loi électorale guinéenne permet aux citoyens de demander la radiation d’un électeur indûment inscrit.

Il faut, à cet effet, réunir les preuves de cette inscription avant de faire cette réclamation à la commission administrative d’établissement et de révision des listes électorales (CAERLE).

En cas de rejet d’une demande de radiation, il est possible de saisir le Président du Tribunal de Première Instance précise Me Traoré.

« Aux termes de l’article 14 du Code électoral, tout citoyen visé aux articles 5 et 11 du même code peut réclamer la radiation d’un électeur indûment inscrit. Si l’inscription d’un électeur peut être contestée, qu’en est-il d’un citoyen qui n’est pas électeur; un mineur par exemple ? Suivant la règle « qui peut le plus, peut le moins », il est possible de demander la radiation d’un mineur inscrit sur une liste électorale. Les citoyens qui constatent que des mineurs sont inscrits ne doivent pas se contenter de dénoncer. Ils doivent réunir les preuves de cette inscription et demander la radiation du mineur inscrit à la Commission Administrative d’Établissement et de Révision des Listes Électorales (CAERLE). En cas de rejet d’une demande de radiation, il est possible de saisir le Président du Tribunal de Première Instance. Le rôle des citoyens est donc très important dans l’établissement ou la révision des listes électorales. Chacun doit jouer ce rôle afin qu’on ait des listes électorales « saines ». Le devoir du citoyen n’est pas seulement de s’inscrire et de voter le jour du scrutin. Il peut aussi réclamer l’inscription d’un électeur non inscrit ou la radiation d’un électeur indûment inscrit. Il faut rappeler en effet que ne sont électeurs que les citoyens âgés de 18 ans révolus au jour de la clôture de la liste électorale », a-t-il mentionné sur sa page Facebook.

Avec Mosaique Guinée