conakrytime

Faya Millimono répond au Premier Ministre, Kassory Fofana

GUINÉE  /  11 Sep 2019

Comme il sait le faire, le président du BL, n’a pas mis assez de temps pour dire haut la position de son parti, après la déclaration du premier ministre Ibrahima Kassory Fofana à propos des consultations nationales sur le projet de nouvelle constitution.

Pour Faya Lansana Millimono, prendre part à un débat sur une question relative à la constitution, est synonyme de putsch contre un peuple.

« Les consultations sur la Constitution, c’est comme si on participait à un coup d’Etat contre le peuple de Guinée… on ne débat pas de la question Constitutionnelle. Etre démocrate, ne veut pas dire que vous pouvez discuter de la question ‘’oui ou non si vous pouvez vivre ? », tranche le leader du parti Bloc libéral.

D’après ce membre du Front National pour la Défense de la Constitution (FNDC), aucun membre de cette plateforme, ne participera à ces consultations.

Puis, Millimono propose même au chef du gouvernement de rassembler les différentes déclarations afin de les restituer au président Alpha Condé.

« Pour le FNDC, nous sommes à vingt déclarations, il peut les rassembler pour en faire une bonne synthèse en ajoutant les listes des promoteurs de troisième mandat. Si une consultation est nécessaire dans ce pays, c’est celle du diagnostic de la gouvernance Condé dans tous les domaines », a-t-il enfoncé.

Avec Mosaique Guinée