conakrytime

Labé : Un militaire et un gendarme accusés d’avoir violé une fille

GUINÉE  /  12 Jun 2019

Dans la nuit du lundi au mardi 11 juin 2018, c’est un militaire du nom de Mohamed Camara en service au camp Elhadj Oumar Tall de Labé et son ami gendarme qui ont été accusés d’avoir violé une fille, avant de lui retirer ses objets de valeur et une somme importante d’argent.

L’acte s’est produit à l’aéroport régional, dans le quartier Tata 1. Sur sa mésaventure, la victime qui s’est exprimé sous anonymat précise : « C’est un militaire en service au camp Elhadj Oumar Tall du nom de Mohamed Camara qui m’a trouvé à N’Djolou. Dès que je suis descendue sur la moto, il m’a appelé parce qu’il avait un problème entre lui et l’un de mes copains. Il avait porté plainte contre mon copain mais il n’avait pas réussi à l’arrêter, il recherchait donc mon copain. C’est pourquoi dès qu’il m’a vu, il a dit qu’il ne va pas me laisser partir tant qu’il n’a pas la main mise sur mon copain. Il y avait l’un de ses amis et ce dernier est un gendarme en service à l’escadron. C’est ainsi qu’ils m’ont pris sur une moto taxi, au lieu de m’amener à l’escadron, arriver au carrefour Tinkisso, ils ont changé de destination pour m’amener derrière la piste d’atterrissage de l’aéroport de Labé », explique la victime.

Poursuivant son intervention, elle a ajouté : « Ils m’ont copieusement tabassée, avant de me violer. Ils ont pris mon sac à main et dans ce sac, il y avait des objets de valeur dont une montre et 382 mille 500 francs guinéens. »

Interrogé sur cette énième bavure des militaires, le premier responsable du camp a laissé entendre que l’incriminée était en détention déjà au camp pour une autre affaire. Je suis inquiet sur le comment ce dernier est sorti pour faire ces actes pareils », dira-t-il, avant de promettre que toute la lumière sera faite sur cette affaire.

A noter qu’il y a quelques mois, un autre militaire avait été arrêté à Safatou la main dans le sac lors d’une opération de vol de chevrons.

Avec Média Guinée