conakrytime

Prison de Mamou: Un détenu tentant de s'évader, tombe du haut d'un mur de 12m, s'écrase et meurt (Officiel, Parquet)

GUINÉE  /  28 May 2019

Le vendredi 24 mai dernier, Mèmè N’diaye, récemment mis en prison pour l’assassinat de sa petite amie, a tenté de s’évader à la prison civile de Mamou, en escaladant les murs du bâtiment.

Malheureusement, il a perdu la vie après avoir chuté d’une distance de 12 mètres.

L’information a été donnée par procureur de la république près le tribunal de première instance (TPI) de Mamou.

« Le vendredi dernier, après la prière de 17 heures, heure retenue pour la toilette des détenus, Monsieur Mèmè N’diaye, âgé de 30 ans, placé sous mandat de dépôt depuis le 11 mai dernier à la maison centrale de Mamou, et poursuivi pour viol suivi d’assassinat sur la personne de Madame de Noumou Sadio Diakité, a tenté de s’évader. Lorsqu’il est sorti de sa cellule, il était muni d’un bol d’eau, et s’est dirigé vers les toilettes. Subitement, il a jeté le bol d’eau, pour monter sur le toit des toilettes. Il a continué sur le mur pour aller vers dehors. Malheureusement, il a chuté de ce mur d’une hauteur d’environ 12 mètres. Il ne pouvait pas continuer parce qu’il était non seulement blessé, mais aussi, on a mis des garde-fous. Ça fait que même si le détenu sort de la prison, il ne peut pas s’échapper. Il a été donc admis immédiatement aux soins. Mais malheureusement, le lendemain matin (Samadi 25 mai ndlr), il a succombé à ses blessures », a expliqué El Haj Sidiki Camara.

Nombreux sont des citoyens de la ville-carrefour qui soutiennent que le détenu a été molesté par les gardes pénitentiaires. Une version que dément énergiquement le parquet de Mamou.

« Il faut que les gens se retiennent. Ces pratiques-là sont complètement bannies au niveau de la maison centrale. J’ai eu un entretien avec certains détenus, qui m’ont dit que la victime a effectivement fait une chute », rassure le procureur.

Avec Mosaique Guinée