conakrytime

Pita: Le ministre Mouctar Diallo préside la clôture de la 1ère édition du concours de mémorisation du Saint Coran à Doghol Touma

GUINÉE  /  12 May 2019

Initiée par l’Association pour le développement de Doghol Touma (ADT), la première édition du concours de mémorisation du saint coran entre les districts de la sous-préfecture de Doghol-Touma, préfecture de Pita, a pris fin, ce samedi 11 mai 2019, à la grande mosquée turque de Bambeto.

Durant 4 jours, 59 jeunes candidats retenus pour ledit concours ont compéti, devant un jury constitué de maîtres de l’école coranique et de professeurs des écoles franco-arabes, dans six catégories, notamment djouma amma, la moitié du coran, le coran tout entier.

Placée sous la présidence d’honneur du ministre des travaux publics, la cérémonie de clôture de ce concours, a été marquée par la remises des prix aux 24 heureux récipiendaires.

C’était en présence du ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, d’un représentant du secrétariat général aux affaires religieuses ainsi que des ressortissants et la notabilité de Doghol Touma.

Prenant la parole, le coordinateur général de l’ADT a, devant ses hôtes, énuméré les différents projets réalisés par son association avant de mettre en avant le bien-fondé de l’initiative.

« Cet événement constitue l’aboutissement d’un travail collectif considérable entrepris dès le début du mois de septembre 2018…ce n’est qu’en agissant en concert que nous parviendrons à nos objectifs fondamentaux. Il est de notre devoir d’unir nos forces pour donner la belle image de notre chère sous-préfecture », a dit Mahmoud Bah.

En plus de promouvoir la culture islamique, c’est une initiative qui vise à raffermir aussi, les liens de fraternité entre les ressortissants de Doghol Touma.

De son côté, Kaba Sangaré a, au nom du ministre des travaux publics, salué et encouragé l’initiative de l’ADT qui, selon lui vise à « réconcilier les fils du terroir ».

Pour sa part, le ministre de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, a focalisé son intervention sur l’impact du concours de mémorisation du saint coran.

« Cette activité inculque les valeurs religieuses qui sont les meilleures valeurs », a-t-il indiqué.

Des bénédictions ont par ailleurs été formulées pour le rayonnement de la paix et de la justice sociale en Guinée.

Rendez-vous est donc pris pour l’année prochaine au compte de la deuxième édition de ce concours.

Avec Mosaique Guinée