conakrytime

Damaro: «J'ai dit, je l’assume, je persiste et je signe, la justice en Guinée, peine à rassurer les justiciables. On a besoin d’une nouvelle culture de la justice»

GUINÉE  /  11 May 2019

Fraîchement revenu de l’étranger, l’honorable Amadou Damaro Camara, a vivement remercié ses collègues députés ce jeudi, pour le soutien que ceux-ci ont manifesté à son endroit.

À l’entame, le président de la majorité présidentielle a affirmé qu’on lui a prêté des propos qu’il n’a jamais prononcés.

« Je remercie l’ensemble de mes collègues pour le soutien qu’ils m’ont apporté, dans ce qu’on a appelé, l’imbroglio entre les magistrats et moi. Je veux tout simplement dire, qu’on m’a prêté des expressions que je n’ai pas dites. Je n’ai jamais dit que la justice était pourrie », a-t-il déclaré avant de continuer en ces termes.

« Je me sens un peu plus policé que ça. Cependant, j’ai dit et je l’assume, je persiste et je signe …, j’ai dit que la justice en Guinée, peine à rassurer les justiciables. C’est ce que j’ai dit et j’y crois. J’ai aussi ajouté qu’on a besoin d’une nouvelle culture de la justice en Guinée. Les juges se prononcent au nom du peuple, nous sommes ici par le peuple. Faut-il connaitre la culture du peuple pour pouvoir agir en son nom », a laissé entendre, l’honorable Amadou Damaro Camara.

Il faut noter que, comme ils l’ont manifesté quant à la levée de son immunité parlementaire, ces propos de l’honorable Damaro lui ont valu les applaudissements de la majorité écrasante des députés.

Avec Mosaique Guinée