conakrytime

Le puissant député, Damaro, rouge de colère, poursuit la guerre contre «les magistrats poursuivis et/ou rétrogradés» par des conseils de discipline

GUINÉE  /  9 May 2019

Ce jeudi, à l’Assemblée nationale de Guinée, l’honorable Amadou Damaro Camara, a semblé être tout rouge de colère contre l’association des magistrats de Guinée et le ministre de la justice, garde des sceaux.

S’exprimant à la tribune, l’honorable Damaro, a laissé exploser sa colère en deux temps, sous forme de messages en direction de ces entités.

Le premier à l’endroit du ministre Cheick Sacko à qui, implicitement, le président de la majorité présidentielle suggère de ne pas supprimer son soutien de faire passer ses projets de lois au parlement.

« J’ai un message pour le ministre de la justice. Nous sommes là pour lui. On a pu le soutenir dans tous les textes de lois qu’il a envoyés, même si souvent, ils n’étaient pas les meilleurs. Mais, ce serait un risque de s’attaquer au patron de la majorité qui le soutient », a lancé l’honorable Damaro.

En deuxième lieu, l’élu du parti au pouvoir, demandera aux magistrats de Guinée, de se mesurer aux magistrats qui ont été d’un apport remarquable à l’appareil judiciaire dans notre pays, au lieu, selon lui, de se comparer aux gens qui ont été rétrogradés à cause de leur comportement.

« J’ai un autre message à l’endroit de l’association des magistrats. Il y a des grands magistrats en Guinée, je le reconnais. Mais l’association des magistrats de Guinée aura tout à gagner, en respectabilité, en tirant ses membres vers des grands magistrats que nous connaissons. En rapprochant le comportement, le professionnalisme, l’éthique et la déontologie, vers les façons de faire des grands magistrats, que de tirer vers ceux qui sont passés devant des conseils de discipline ou qui ont souvent été rétrogradés. (…). Je suis député et vous êtes députés. Si ce n’est que la pauvreté de notre pays, chacun d’entre nous aurait eu sa permanence, rien que pour recueillir les préoccupations de ceux qui l’ont envoyés ici », a-t-il regretté.

Avec Mosaique Guinée