conakrytime

Soldats guinéens tués à Kidal / Les attaques contre des casques bleus pourraient constituer des crimes de guerre (ONU)

AFRIQUE  /  13 Jun 2017

Dans une déclaration transmise lundi aux médias, l’ONU a présenté ses condoléances au gouvernement guinéen suite à l’attaque jihadiste qui a tué quatre de ses soldats au nord Mali, à Kidal…

Déclaration attribuable au porte-parole du Secrétaire général sur le Mali

Le Secrétaire général condamne les deux attaques contre la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) dans la ville de Kidal le 8 juin qui ont tué trois casques bleus et blessé huit autres.

Le Secrétaire général présente ses sincères condoléances aux familles des victimes ainsi qu’au Gouvernement guinéen. Il souhaite un prompt rétablissement aux casques bleus blessés. Le Secrétaire général réitère que les attaques contre des casques bleus des Nations Unies pourraient constituer des crimes de guerre selon le droit international et demande que les auteurs de cette attaque soient rapidement traduits en justice.

Le Secrétaire général renouvelle le soutien des Nations Unies au Gouvernement du Mali et aux parties signataires dans leurs efforts pour mettre en œuvre l’accord de paix.