conakrytime

Labé / Un vendeur et consommateur d'alcool et de drogue vient de se suicider en tranchant sa gorge et déchirant son ventre

AFRIQUE  /  20 Apr 2017

Explications de Mamadou Djawo Baldé, père du jeune qui s'est donné la mort dans la nuit de mardi 18 à mercredi 19 avril 2017 :

« (...)

C’est mon fils aîné, il est né en 1991. Il revendait dans un kiosque. L’orque je suis sorti, trois de ses amis sont venus demander après lui, car depuis la nuit, il ne sont pas vus. D’habitude, mon fils et ses amis passent toute la nuit à veiller dans son kiosque.

C’est après que ses amis qui ont constaté son absence ont tenté d’ouvrir la porte de sa chambre. Mais elle était fermée par l’intérieur. Immédiatement, ma femme m’a appelé pour m’informer qu’Ousmane reste introuvable .

À mon arrivée, j’ai ordonné de casser la porte et la fenêtre pour vérifier s’il est à l’intérieur. Une fois dans la maison, nous avons aperçu mon fils qui gisait dans un bain de sang. Une fois le corps de mon fils trouvé, il y a avait une hache, un couteau et des morceaux de verre à ses côtés.

D’après les médecins, il s’est égorgé avant de se poignardé de plusieurs parties de son corps. Surtout au niveau du bas ventre. Il se droguait souvent.

(...) »

Cellou Baldé pour AFRICA MONDE

En août 2009, une prostituée a été sauvagement assassinée par son son client après avoir couper le pénis de celui ci à Labé. Tout a commencé dans le bar Baffon, l’un des plus grands lieux de rendez-vous des prostituées de Labé.

Voulant rentrer chez lui et s’envoyer en l’air, le jeune homme, terriblement ivre, s’est entendu avec une prostituée d’environ 18 ans. Ils partirent donc tous les deux dans la chambre du jeune homme.

Naturellement, après l’acte sexuel, la prostituée dit vouloir retourner au bar et réclame son argent. Le jeune homme refusa carrément de payer malgré tous les efforts de sa cliente.

Puis la prostituée changea de méthode et décida de lui rendre la monnaie de ses pièces autrement. Elle invita son client à s’envoyer en l’air à nouveau.

Pendant les préliminaires (dans une obscurité totale), la prostituée prit un couteau et coupa le pénis de son client à la racine.

Ce dernier, très furieux, reprit le couteau des mains de la criminelle, coupa son sein après l’avoir ligotée. Puis il l’a battu jusqu’à la mort, mettant de nombreuses mangues et d’autres objets dans son vagin .

Le jeune homme est emmené à la maison centrale de Labé juste après les premiers soins.

Jusqu'à nos jours (juin 2016), soit environ 7 ans après, le jeune homme est entrain de crever à la prison centre de Labé sans penis dans son pentalon.

Cellou Baldé pour Conakrytime.com