conakrytime

3ème mandat en Guinée/ A Conakry, Capitale mondiale de l'impasse politique, l'opposition morte ne sait plus à quel saint se vouer

AFRIQUE  /  18 Apr 2017

Extrait d'une déclaration d'Aboubacar Sylla, porte-parole de l'opposition guinéenne :

« (...)

Cette question de troisième mandat qui revient toujours en Guinée fatigue les Guinéens. Le professeur Alpha Condé a été interpellé par les journalistes pour se prononcer sur cette question de troisième mandat.

Il a donné une réponse en disant que "tout dépend du pays" et que c’est "le peuple qui décide". Donc, je pense qu’il n’y a plus d’ambiguïté et les choses sont claires. Tout le monde sait que le Pr Alpha Condé est en train de préparer un troisième mandat.

Aun moment donné, j’avais imaginé trois scénarios :

Premièrement, j’avais dit soit, il (Alpha Condé) veut effectivement d’un 3ème mandat et qu’il est entrain de préparer les anti-constitutionnalistes et des propagandistes en Guinée pour voir comment concocter pour modifier une constitution qui allait lui permettre de briguer un troisième mandat.

Deuxième scenario, il (Alpha Condé) ne sait pas qu’est-ce qu’il va faire ou bien peut-être, il attend que ces projets dont il parle tous les jours voient le jour. Et qu’à travers ça qu’il puisse bénéficier d’une popularité. Mais, nous savons que tous ces projets d’Alpha Condé, ce sont des illusions, des miracles parce qu’il est devenu actuellement un vendeur d’illusions.

Troisième scénario, il sait qu’il ne peut pas être candidat, il sait que les Guinéens ne l’accepteront pas. Mais, il a peur de dire maintenant pour ne pas susciter la vocation de dauphin au sein de son parti qui est déjà tiraillé entre des clans. Pr Alpha Condé a peur que son parti ne se divise.

Il n’est pas question qu’un président meurt dans le fauteuil en Guinée. Donc, à travers cette réponse donnée du président guinéen aux journalistes, je sais qu’il n’y a plus d’ambigüité. Les Guinéens doivent se préparer à cette épreuve de force.

Il faudrait que toutes tendances politiques confondues, y compris la société civile, se lèvent pour dire ‘’Non’’, il n’est pas question que la Guinée ait un troisième président à vie.

Il n’est pas question encore que le Pr Alpha Condé fasse comme Sékou Touré et le général Lansana Conté qui sont morts dans le fauteuil présidentiel. Pour nous, le parti UFC nous refusons catégoriquement.

(...) »

Fatoumata Sylla pour AFRICA MONDE