conakrytime

En Guinée, capitale mondiale de l'impasse, l’Association des Cambistes de Guinée (ACG) dit soutenir la présidence de Tidiane Koula Diallo

GUINÉE  /  20 Mar 2017

L’Association des Cambistes de Guinée (ACG) a réaffirmé son soutien à son président, El hadj Amadou Tidiane Koula Diallo, samedi, 18 mars 2017, au cours de son Assemblée générale, tenue dans la commune de Kaloum à Conakry, rapporte l’AGP.

Cette rencontre des cambistes de Guinée, fortement mobilisés, a connu la participation de la Fédération des Orpailleurs de Guinée. Elle vise à sensibiliser et à informer l’opinion nationale et internationale sur les efforts consentis par la Banque Centrale de République de Guinée (BCRG) pour stabiliser le taux de devise en Guinée, et également apporter un soutien à leur président, El hadj Amadou Tidiane Koula Diallo, «qui ne ménage aucun effort pour la bonne marche de l’ACG».

Dans son discours de circonstance, le porte-parole des cambistes, Amadou Oury Diallo, s’est réjoui de la promesse tenue par la BCRG lors de leur dernière réunion en fin d’année 2016, qui a permis la stabilité du taux de change ces derniers temps.

Il a sollicité auprès de la BCRG, si possible, la baisse du quota d’agrément qui s’élève à cent millions de francs guinéens (100 000 000 GNF), pour permettre à beaucoup de cambistes d’être agréés.

Selon Amadou Oury Diallo, les cambistes sont prêts à mettre en place plusieurs commissions, notamment la Commission chargée de la Sensibilisation des cambistes sur toute l’étendue du territoire, en collaboration avec la BCRG, la Commission qui s’occupe uniquement de l’applicabilité des règlements éditées par la BCRG, et la Commission d’Audite chargé d’auditer, chaque semaine, les Bureaux de change, en vue d’une gestion transparente.

Pour la trésorière de l’ACG, Hadja Fatoumata Dramé, également membre fondateur, depuis la création de l’ACG en 1991, «ce qu’El hadj Amadou Tidiane Koula Diallo a fait de bon pour l’ACG, personne n’a pu le faire. Ajoutant que les cambistes sont unis pour le bien de la Guinée».

«Nous savons tous si le prix des devises augmente, même le piment sur le marché augmente. On est en train de lutter avec la BCRG et l’aide du président de la République, afin que la monnaie baisse pour que nous puissions vraiment faire quelque chose de bon pour le pays», a martelé la trésorière.

A noter, que cette rencontre s’est terminée par des notes d’espoirs du président de l’ACG, El hadj Amadou Tidiane Diallo, de voir ses frères dissidents revenir à de meilleurs sentiments, pour pouvoir accompagner Pr Alpha Condé, pour le bonheur de la Guinée.

Avec AGP