conakrytime

Préparatifs de la Journée Nationale du Paysan à N’zérékoré / Le préfet de Yomou en concertation avec les acteurs sociaux

GUINÉE  /  20 Mar 2017

Le préfet de Yomou, Moustapha Flomo Condé a conféré, mercredi, 15 mars 2017, avec les différents acteurs sociaux de sa préfecture en vue d’éclairer la religion des uns et des autres sur la situation qui prévaut dans la cité et les préparatifs de la Journée Nationale du Paysan (JNP) prévue à N’zérékoré, chef-lieu de Région administrative (RA), rapporte le correspondant de l’AGP sur place.

Il s’agit des sous-préfets, maires, présidents de Délégations Spéciales (DS) des communes, cadres administratifs, sages, confessions religieuses, organisations de la société civile, partenaires au développement, chefs de quartiers, représentants des partis politiques, associations de jeunes, de femmes, chefs des services de défense et de sécurité.

Après un instant de recueillement à la mémoire de Albert Olopon Doualamou, 25 ans, lâchement assassiné à la fleur de l’âge, le préfet de Yomou, Moustapha Flomo Condé a fait un exposé sur le cas de crime perpétré à Kolié, l’arrestation et le transfert du criminel présumé à la Gendarmerie, dans la nuit du jeudi, 09 mars 2017, la colère de la population qui voulait se rendre justice, les menaces à l’autorité préfectorale et à celle de la Gendarmerie, les actes de vandalisme sur les édifices publics, dont la Résidence du préfet, les locaux de Compagnie de Gendarmerie et le domicile privé du commandant de la Gendarmerie.

Le préfet a salué le comportement républicain des Forces de Défense et de Sécurité (FDS), «car cette nuit à Yomou, il n’y a pas eu de perte en vies humaines, rien que des dégâts matériels importants».

Moustapha Flomo Condé a promis l’arrestation des commanditaires et de leurs complices où qu’ils soient. «Justice sera rendue, et l’impunité n’aura pas de place», a-t-il rassuré.

A l’occasion, les délégations des coordinations des fils ressortissants de Yomou à Conakry et à N’zérékoré ont manifesté, séance tenante, leur compassion et leur soutien à travers des excuses présentées au préfet, au commandant de la Compagnie de la Gendarmerie et à leurs familles respectives.

En outre, ces actes qualifiés de regrettables, qui ne confèrent pas une bonne prestation à la préfecture de Yomou, ont été dénoncés, flétris et condamnés par les participants à la rencontre.

Parlant des préparatifs de la Journée Nationale du Paysan (JNP), prévue les jours à venir à N’zérékoré, chef-lieu de Région administrative (RA), la réunion a fait savoir, que d’utiles dispositions permettant à la préfecture de Yomou de participer avec succès, sont envisagées.

Avec AGP